Évangéliser les jeunes Version imprimable Suggérer par mail
Dom Benedito Araùjo   
22-02-2013
Les JMJ ne sont pas très loin. Dom Benedito a souhaité écrire ces lignes à leur sujet, rappelant leur objectif, faisant part de la préparation de ces journées à travers le Brésil tout entier et plus particulièrement dans le diocèse de Guajará.

Image
L’envoi en mission.

Pour mieux entrer en contact avec les jeunes dans leur notion du « divin », il faut approcher leur psychologie, leur façon de vivre et de créer des liens sociaux, tout en les contemplant avec le regard de Dieu.
Un envoi en mission que nous n’oublierons jamais, s’est réalisé sous le signe des plus grands symboles de la foi chrétienne : la Croix et l’icône de Marie.
C’est le sens de l’exhortation du pape Jean-Paul II : « …portez-la à travers le monde comme un symbole de l’amour du Christ pour l’humanité… je vous confie… l’icône de Marie. Dorénavant, elle accompagnera, avec la Croix, les Journées Mondiales de la Jeunesse. Contemplez votre Mère, elle sera un signe ! »
Ce grand mouvement a pour objectif l’évangélisation de la jeunesse, la consolidation de sa foi et c’est un moment d’intense catéchèse. Même si elles ont les caractéristiques d’un événement gigantesque, toutes les JMJ ont entraîné un renouveau et un rajeunissement de la foi.

ImagePar des symboles

Souvent, c’est « quand on est jeune qu’on se pose sérieusement des questions sur le sens de sa propre vie et sur la direction à donner à son existence. À ces questions, seul Dieu sait donner une vraie réponse. Cette sollicitude pour la jeunesse implique le courage d’une annonce claire ; nous devons aider les jeunes à se familiariser en confiance avec les Écritures Saintes pour qu’elles soient une boussole leur indiquant la route à suivre. Pour cela, ils ont besoin de témoins et de maîtres qui les accompagnent et les orientent de manière à leur faire aimer et communiquer à leur tour l’Évangile aux autres jeunes, devenant ainsi des témoins authentiques et crédibles. » (VD 104).
Après avoir parcouru plus de trente-cinq nations, les symboles de la Croix et de l’icône de Marie sont passés en août 2011 par les diocèses de l’Espagne et du Portugal. Je me trouvais alors à Madrid. C’est maintenant au Brésil d’accueillir ce nouveau mode d’évangélisation et d’être le sanctuaire du pèlerinage à Rio de Janeiro, « la ville merveilleuse », avec le Christ Rédempteur, les bras grand ouverts à tous, et plus particulièrement aux jeunes.
Après que la Conférence des Évêques du Brésil (CNBB) ait présenté le calendrier du pèlerinage, tous les diocèses se sont préparés à vivre ce temps de grâce.

Le temps de l’avant et de l’après JMJ

Image
La Croix des JMJ.
Dans l’attente des JMJ-Rio 2013, il faut donner la priorité à la pastorale des jeunes mais aussi en profiter pour faire progresser notre Église dans toutes ses formations, ses mouvements et communautés. Pour ce faire, les paroisses sont invitées à organiser des « avant JMJ » ou « semaines missionnaires » qui auront lieu dans tout le Brésil durant la semaine précédant les JMJ-Rio 2013.
En août 2012 le diocèse de Guajará-Mirim­ a accueilli la Croix et l’icône de Marie, avec la participation des trois régions pastorales. Toutes les paroisses se sont impliquées avec leurs pasteurs et le peuple de Dieu, afin de célébrer dignement ce moment par des processions, des veillées, des célébrations et diverses rencontres.
La préoccupation est aussi « l’après-JMJ », c’est-à-dire la concrétisation de la mission évangélisatrice chez les jeunes, en s’appuyant sur le dynamisme des paroisses, en vue d’une pastorale en communion, suite à l’événement.

Le diocèse de Guajará dans la dynamique des JMJ

Dans le diocèse de Guajará-Mirim, la jeunesse est déjà entrée dans cette dynamique en s’engageant dans une démarche missionnaire conforme au thème choisi pour 2013 : « Allez, et faites des disciples dans toutes les nations ! » (Mt 28,18).
Sur les 12 paroisses du diocèse, le secteur de la jeunesse prévoit d’envoyer près de 300 jeunes à l’occasion de cet événement.
L’association Toucan avec le père Bertrand d'Auville va contribuer aux frais de voyage de plusieurs de nos jeunes paroissiens. Nous lui en sommes très reconnaissants.
De jeunes pèlerins de la paroisse de Périgueux auront l’occasion de découvrir des villages indiens ainsi que la biodiversité amazonienne lors de leur descente du Fleuve jusqu’à Guajará-Mirim et avant de partir à Rio.

L’épiscopat brésilien et les jeunes

Image
Vox Dei est un groupe de rock argentin (dit Rock Nacional). Formé en 1967 à Buenos Aires, son plus grand succès a été La Biblia, directement inspiré des textes de la Bible. Il est sorti en 1971, a fait l’objet d’une version Live en 1986.
Il est bon de souligner les efforts de l’épiscopat brésilien pour l’évangélisation des jeunes. Voici ce que dit le texte « Défi et perspectives pastorales » (Do 85) :
« Les jeunes méritent une attention particulière qui doit tenir compte de la situation actuelle de notre société. Celle-ci leur offre une possibilité extraordinaire de connaissances et d’expériences potentielles, sans leur fournir les ressources nécessaires à satisfaire leurs aspirations (…) Les jeunes sont un grand défi pour l’avenir de l’Église qui doit en faire des partenaires de l’évangélisation et des artisans de la rénovation sociale. » (92).

Chanter aux JMJ

Vous voulez vous mettre dans l'ambiance des JMJ Rio 2013, entendre un des chants composé par Vox Dei pour cette occasion et dont vous trouverez la traduction dans la Lettre d'Amazonie n° 202, alors, cliquez sur le lien : JORNADA MUNDIAL DA JUVENTUDE JMJ RIO 2013 Precisa se de Santos Vox Dei.
Et pour écouter cet autre chant avec le père Zezinho, cliquez sur le lien : Nova Geração – Cantores Católicos.

 
< Précédent   Suivant >
© Lettre d’Amazonie – 1 rue du Pont de Lodi – 75006 Paris – Tous droits réservés – Création : Caractère B.