La drogue, c’est fini ! Version imprimable Suggérer par mail
03-04-2019
La revue n° 224 vous racontait l’histoire de Flaviana et Franklin, arrêtés pour avoir transporté de la drogue. Le couple était sous surveillance électronique lorsque nous étions allés les voir avec Régis Herbel fin 2017.
Image
Franklin et leurs ses garçons.
Lors de mon séjour à Guajará en décembre l’année dernière, nous y sommes retournés. Flaviana et Franklin étaient libres ! Nous n’avons d’abord rencontré que Flaviana, toute fière de nous montrer le travail de son mari. Elle a été engagée comme vendeuse dans une saltenaria (restaurant bolivien) qui vend des chaussons de pâte fourrés de poulet épicé, parfois d’œuf dur, et cuits au four. La semaine d’après, Franklin se trouvait à la maison avec leurs deux enfants, rayonnant. Il disait avoir beaucoup de travail et recevoir des commandes pour réparer de la ferronnerie. Sa clientèle se fait de bouche à oreille. Il nous a confié son projet : faire du jus de copuaçu et aller le vendre en Bolivie. Le copuaçu est un fruit très apprécié pour sa pulpe délicatement parfumée. L’arbuste se rencontre essentiellement en Amazonie brésilienne. Franklin a déjà contacté des agriculteurs des fermes environnantes cultivant ces arbustes, afin de s’approvisionner en fruits le moment venu (début de la saison des pluies). Il lui faudra alors les ouvrir, détacher la pulpe des noyaux puis la presser pour extraire le jus. Franklin pense que ça marchera ! « Et la drogue ? C’est fini ? » « Oui, c’est fini ! » nous a-t-il répondu avec un grand sourire dans ses yeux clairs.
 
Suivant >
© Lettre d’Amazonie – 1 rue du Pont de Lodi – 75006 Paris – Tous droits réservés – Création : Caractère B.