Le courrier des lecteurs
Mme Kent T. – 24310 Brantome
05-08-2017
ImageMerci pour votre action, et votre énergie, et votre espérance dans l’avenir.
 
Jeanne V. – 34740 Vendargues
05-08-2017
ImageRecevez mon réabonnement et un petit soutien. Quel beau chemin ! Continuez.
 
Pierre-Michel B. – 25610 Arc-et-Senans
05-08-2017
ImageChère famille de la Lettre d’Amazonie,
Voilà, voilà, j’ai du retard ! Aussi, avant de recevoir le n° 2 de cette année, je vous adresse un don (mieux vaut tard que jamais). Bien sûr, je recevrai le reçu fiscal et votre mot gentil avec plaisir. Bon courage et bon vent.
 
Anne-Marie D. – 33400 Talence
05-08-2017
ImageVoici ma participation pour que vive et fleurisse Lettre d’Amazonie, toujours accueillie avec intérêt, tellement riche de ses travaux, de ses joies, de ses peines, qui nous permet de découvrir un pays, d’aimer ceux qui y vivent durement, mais avec un sourire qui nous émerveille.
 
Antoinette T. – 24550 Saint-Cernin-de-l’Herm
05-08-2017
ImageLa maman du Père Osmar a eu 15 enfants, je l’admire très fort. Hélas, je ne peux pas la voir sur la photo, mon unique œil est faible. Mon amour pour cette maman est immense, j’espère que quelqu’un lui dira, en plus elle a donné un prêtre. J’aurais voulu être un colibri pour voyager avec Pauline Bourdeleau (dans le n° 218). Merci aussi pour la carte du diocèse, je vais l’afficher dans la sacristie de mon village pour faire plaisir à notre prêtre. Petite pause page 12 dans Lettre d’Amazonie. Mon cœur est plein de joie après la lecture de la grande prière au Dieu Créateur. Je suis très intéressée et préoccupée lorsqu’on parle de la terre. J’ai 86 ans, je m’arrange pour faire tous les jours une petite plantation, surtout des plantes vivaces pour qu’elles durent après moi. J’adore la terre ! La prière à Marie va être photocopiée pour l’envoyer à mes amis qui ne sortent pas de chez eux, et ne sont pas KTO. La prière tient une grande place dans ma vie.
 
Alain I.
05-08-2017
ImageMerci beaucoup pour la carte insérée dans le n° 219 de Lettre d’Amazonie. Je viens de l’afficher au mur. Les vignettes et les photographies traduisent bien la vie du diocèse. « La carte n’est pas le territoire », mais elle trahit sa vitalité. L’immensité des zones vides est saisissante, la population préférant, sans doute, s’installer à proximité des routes et des villes. Des articles de fond, beaucoup de photos, la couleur, une carte ; Lettre d’Amazonie restitue la vie du diocèse avec un intérêt toujours plus grand. Bravo !
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 7 - 12 sur 356
© Lettre d’Amazonie – 1 rue du Pont de Lodi – 75006 Paris – Tous droits réservés – Création : Caractère B.