Le courrier des lecteurs
Christiane P – 13600 Ceyreste
02-08-2018
ImageLa lecture du dernier numéro m’a bouleversée en rappelant à mon souvenir toutes les difficultés et le courage des Indiens, rappelés dans la grande lettre présentée à notre Pape François. Je pense que ce rassemblement si imposant pour accueillir notre cher Pape François a dû coûter très cher. ­Permettez-moi de participer tant soit peu aux frais des réunions préparatoires.
 
Francis C – 22600 Loudéac
02-08-2018
ImageAvec ma modeste aumône, je viens partager votre tristesse depuis le départ du Père Verdier. Étant un peu âgé, j’ai toujours du mal en apprenant ces mauvaises nouvelles. Ce départ me rappelle la disparition du Père Claudemir que l’on n’oublie pas. Pourquoi Seigneur ? Pourquoi ? Nous avons tant besoin de prêtres. La prière, l’Espérance et la foi sont notre consolation sur cette terre. Merci pour tout ce que vous faites, votre place est réservée au Paradis !
 
Mme Jean S – 61200 Argentan
03-06-2018
ImageMerci pour tout l’amour donné, que votre attachante revue nous fait partager.
 
Françoise S. – 76000 Rouen
03-06-2018
ImageQuelle émotion, mais aussi quelle joie et quelle fierté j’ai éprouvées à la lecture de ce n° 222 de Lettre d’Amazonie ! Quel beau travail : lisant les textes des uns et des autres, feuilletant les photos, on retrouve le père Gérard si vivant, si bon et si simple que les larmes me sont venues. Merci mon Dieu de nous avoir permis de connaître un tel évêque, un tel missionnaire au service des plus démunis. Je vous avoue chère Mady que le père Gérard m’a apporté comme un baume de consolation car je souffre affreusement du spectacle que nous ont donné ces prêtres, religieux (ou évêques parfois) lorsqu’ont éclaté les scandales concernant les enfants, scandales causés par leurs actes ou par silence. Alors voir le beau visage du père Gérard… quelle grâce ! Je me suis dit que c’est peut-être ainsi qu’il est arrivé auprès du Seigneur, avec sa croix épiscopale si simple, sa chemise blanche… « Seigneur, je viens vers Toi » et il s’avance avec son beau sourire, dans la lumière éternelle comme sur le poster du Despertar. Prier pour lui ? Je crois que maintenant c’est lui qui doit prier et veiller sur la Mission et bénir tous ses « enfants », car il a été vraiment un Père.
 
Marcel L. R. – 22500 Paimpol
03-06-2018
ImageJ’ai vivement apprécié la Lettre d’Amazonie, tant par la présentation claire et aérée, que par la richesse de son contenu relatant la vie de la Mission, témoignage de vie et de foi, d’espérance et de charité. Dans un monde où on fait beaucoup de discours, où l’on proclame de belles intentions, mais où les actes ne suivent pas, la Mission porte un message d’humanité. L’article sur la santé nous permet, à nous bénéficiaires d’un ensemble de structures sanitaires et sociales, de voir tout le chemin qui reste à parcourir pour que l’état sanitaire des populations les moins favorisées de notre planète évolue grâce à une meilleure répartition des richesses. Beau témoignage également que celui de Irma Martha, se préoccupant de l’âme et du corps. Je vous souhaite beaucoup de courage soutenu par l’Esprit pour réaliser les objectifs définis Avec les encouragements d’un vieil homme, actif toute sa vie et, à bientôt 93 printemps, qui reste confiant dans l’avenir.
 
Michel P. – 92500 Rueil Malmaison
03-06-2018
ImageChère Dominique et vos camarades Mady, Françoise, Lilia, Arlette, je n’ai pas oublié la gentillesse que vous avez manifestée à mon égard lors de chacun de mes précédents messages annuels ; aussi je tiens à vous saluer toutes (éventuellement tous !) et à vous assurer de mon amitié.
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 13 - 18 sur 411
© Lettre d’Amazonie – 1 rue du Pont de Lodi – 75006 Paris – Tous droits réservés – Création : Caractère B.