Le courrier des lecteurs
Marie-Joseph V. – 35700 Rennes
03-06-2018
ImageLettre d’Amazonie n’a pas vieilli ! N’a pas faibli ! Malgré les coups durs, les engagements continueront auprès des « petites » gens » afin d’en faire des « hommes debout ». Mon écriture est devenue incertaine, mon émerveillement vous dit MERCI et CONFIANCE.
 
Un prêtre
03-06-2018
ImageC’est bien la première fois que j’ai les larmes aux yeux en lisant des témoignages sur la mort d’un évêque, que je n’ai pourtant jamais connu, mais dont la Lettre m’a permis d’apprécier son engagement humain et ecclésial pendant tout son ministère. Merci à lui et merci à vous tous de là-bas et d’ici.
 
Michel C.
03-06-2018
ImageCela fait bien longtemps que je ne vous ai écrit de petit mot, mais je reste (petit) donateur de votre belle association et lis toujours intégralement la Lettre, que le tsunami communicant de tant d’autres associations n’arrive pas à submerger. On peut craindre que nombre d’hommes politiques de toutes nationalités se trouvent réduits à solliciter après leur mort les si nombreux Lazare qu’ils avaient pressurés durant leur vie terrestre, de leur mettre une goutte d’eau sur la langue ! Bon, ne jugeons pas pour ne pas être jugés. Vous faites le bien et vous le faites bien, votre récompense commence déjà sur terre avec les sourires de ceux ou celles que vous aidez.
 
Robert S. – 81430 Mouzieys-Teulet
10-03-2018
ImageEnfant d’Alban, comme ses frères et sœurs, je m’associe à la peine de toute la « grande famille » d’Amazonie après le départ vers Dieu de Gérard Verdier.
 
Marie-Inès C. de N. – 75003 Paris
10-03-2018
ImageJ’ai lu dans « La Croix » du 27 octobre 2017, la triste nouvelle du décès de Monseigneur Gérard Verdier. Je tiens à m’associer à tous les amis de la Lettre d’Amazonie en ce moment d’aussi grande peine. Je prie le Seigneur, en demandant que le cher Mgr Gérard Verdier soit dans la paix et dans la joie éternelle. Je me souviendrai toujours de son visage, toujours illuminé par son sourire plein de bonté. Mgr Verdier va nous manquer énormément ! Pour que son œuvre puisse continuer, là-bas, en Amazonie, il faut que nous tous qui étions ses amis, soyons plus que jamais solidaires des œuvres en cours ! Symboliquement j’envoie un petit don. Recevez, chers amis et amies, l’expression de mes amitiés attristées.
 
Francis C. – 31600 Muret
10-03-2018
ImageGérard n’est plus, mais son œuvre demeure. J’étais allé le voir à Guajará-Mirim ; sa fraternité et sa solidarité avec les pauvres et les déshérités illuminaient sa vie.
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 19 - 24 sur 411
© Lettre d’Amazonie – 1 rue du Pont de Lodi – 75006 Paris – Tous droits réservés – Création : Caractère B.