Le courrier des lecteurs
Jacques G. – 81160 St-Juery
10-03-2018
ImageMerci de poursuivre ce chemin où la Foi retrouve sa place, comme en témoigne votre revue que je lis avec beaucoup d’intérêt et qui me rappelle le temps heureux où je pouvais échanger, avec mon oncle et Mgr Rey, leurs aventures au Mato-Grosso et le travail accompli pour soutenir une population attachante très menacée aujourd’hui de perte d’identité. C’est cela la vraie vie, dans l’amour et le respect de la Loi de notre Seigneur. C’est avec tristesse que j’ai appris la disparition du Père Verdier et du Père Bermond. Là encore le souvenir s’enrichit de ceux qui ont écrit une page de l’histoire des Missions.
 
Lucienne T – 22600 Loudeac
10-03-2018
ImageC’est toujours avec plaisir que je m’empresse de parcourir votre revue si intéressante et souvent si émouvante ! Particulièrement celle que je viens de recevoir, puisque le cher Père Gérard Verdier est parti rejoindre le Seigneur, à qui il a dédié toute sa vie. J’ose espérer que votre prochaine revue lui sera consacrée ? Je lui ai écrit, lettre conservée, car il m’avait répondu.
 
Jacqueline D – 92200 Neuilly-sur-Seine
10-03-2018
ImageVoici ma modeste contribution à l’œuvre si généreuse et utile de votre association, dans ce beau pays que j’aime tant et connais un peu pour y avoir des attaches familiales. Malgré la récente disparition du Père Verdier, je sais que tout est en place pour que cette œuvre continue. C’est à nous ici d’aider à l’action de ceux qui servent là-bas, la tête et les jambes en quelque sorte, ou plutôt le cœur et les bras pour être plus juste. Bravo et merci, je prie pour la Mission, tout le Rondônia, le Brésil, et tous les « pauvres » du monde.
 
ÿSolange C. – 24800 Vauna
10-03-2018
ImageEn ce jour où je suis attristée par l’anniversaire du décès de mon père, je reçois Lettre d’Amazonie et un nouveau deuil me frappe. Les mots ne sauraient dire ce que j’ai reçu à l’occasion de ma seule rencontre avec le Père Gérard Verdier. J’ai dit à ma famille « si je n’avais pas époux et enfants, j’irais aider le Père Verdier en Amazonie ». Pour moi, c’est LA référence. Je vais demander une messe d’action de grâce pour tout ce que ce grand apôtre a fait naître ! Il est à l’origine de mon attachement à Lettre d’Amazonie. Son départ ne brisera pas les liens. Je ressens et je partage la tristesse de tous ceux qui l’ont connu. Ma bien fragile prière se joint aux vôtres.
 
M. & Mme R – 13320 Bouc-Bel-Air
10-03-2018
ImageÀ l’occasion du départ du Père Gérard Verdier, nous nous remémorons les moments que ma femme et moi avons passés avec lui durant quelques semaines en 1974 à Guajará Mirim, puis dans le cadre d’une tournée pastorale menée à ses côtés en remontant les deux rives du Guaporé – Brésil et Bolivie. Nous terminions notre coopération à Sao Paulo. Nous avons toujours gardé dans notre cœur une image très forte du Père Gérard et sommes restés fidèles à Lettre d’Amazonie qui nous informe si bien de l’évolution de ce diocèse bien vivant. Toutes nos félicitations pour votre travail.
 
Mgr/Laurent Dognin, Évêque de Quimper et Léon Conférence des Évêques de France
10-03-2018
ImageLes évêques de la Commission épiscopale pour la Mission Universelle de l’Église, actuellement à Lourdes pour l’Assemblée plénière, s’unissent de tout cœur à votre prière pour Mgr Gérard ­Verdier, évêque émérite de Guajará-Mirim. Il a été proche de son peuple avec le souci constant de protéger les plus vulnérables. Ils le confient avec vous à la Miséricorde du Seigneur en rendant grâce à Dieu pour la fécondité de son épiscopat au cœur de l’Amazonie. Ils adressent leurs sincères condoléances à sa famille et à ses proches.
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 25 - 30 sur 411
© Lettre d’Amazonie – 1 rue du Pont de Lodi – 75006 Paris – Tous droits réservés – Création : Caractère B.