Le courrier des lecteurs
René G.
31-10-2016
ImageSi ce mail double l’envoi du journal, je peux patiemment attendre le courrier postal. Merci, bonne rentrée.
Réponse de Mady
Non, il ne le double pas, puisqu’on ne peut accéder à tous les textes. Le but de la News est de redynamiser (éventuellement) le soutien de certains lecteurs en leur rappelant de façon détaillée l’origine de Lettre d’Amazonie et sa finalité.
 
Antoinette T. – 24550 Saint Cernin de l’Herm
04-09-2016
ImageJ’ai appris à la messe de Villefranche-du-Périgord la mort du prêtre brésilien qui a remplacé l'abbé Jean Picard, curé de notre paroisse. Nous avons prié pour lui. C’est bien triste, nous avons tellement besoin de nos prêtres. J’ai lu l’histoire de Loro et admiré la belle illustration. J’espère que le Père Gérard le soigne toujours avec le café. Merci pour ce petit journal, à 86 ans, on apprécie.
 
M. & Mme Daniel B. – 34150 Aniane
04-09-2016
Image Quelle joie de voir le Despertar revivre ! Guider les jeunes à bâtir leur avenir est ce qu’il y a de plus précieux. J’espère que tous les projets de Dom Benedito, et plus encore, pourront voir le jour. Bon courage à tous pour cette belle Mission.
 
Christian des P. – 13008 Marseille
04-09-2016
ImageC’est toujours avec intérêt que je lis la Lettre. Si sa forme a bien changé depuis que j’ai connu le diocèse de Guajará-Mirim, par hasard, dans les années soixante-dix, j’y retrouve le même esprit = dévouement, simplicité et efficacité, avec en plus un réel plaisir de se plonger dans un univers de couleurs très réussi. Un coup de chapeau mérité à l’équipe parisienne et sa responsable. Le message passe toujours, aussi stimulant, pour nous rappeler ici, au cas où nous l’aurions oublié, que la France est aussi un pays de mission.
 
Beliuza (de Guajará par internet)
04-09-2016
ImageLes photos sont merveilleuses avec des paysages bien amazoniens ; et les photos du père Claudenir très jolies. Félicitations et merci de témoigner de notre monde avec tant de vérité.
 
Jeannette M. – 75013 Paris
04-09-2016
ImageComme à une amie de longue date (je suis âgée, bientôt 89 ans), je viens me confier à vous. J’ai en ce moment des problèmes d’argent et à mon grand regret, je ne pourrai pendant un certain temps apporter mon aide, si petite soit-elle à votre Mission. J’en ai bien de la peine, croyez-le. Alors je voulais vous demander une chose. Même si vous n’avez pas de nouvelles, veuillez continuer à m’envoyer votre petite revue. Si vous saviez comme elle me fait plaisir quand je la reçois ! Elle apporte tellement de joie et de courage toujours nouveau. C’est grâce à elle que j’ai connu cette Mission d’Amazonie et elle a toujours été depuis comme la lettre d’amis qui viennent m’apporter les nouvelles de leur vie.
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 31 - 36 sur 356
© Lettre d’Amazonie – 1 rue du Pont de Lodi – 75006 Paris – Tous droits réservés – Création : Caractère B.