Le courrier des lecteurs
Jean-Jacques B.
10-03-2018
ImageLe Père Verdier a ouvert beaucoup de portes, merci à lui.
 
Françoise L. M.
10-03-2018
ImageMerci pour la si belle photo reçue par internet. Que la cohésion autour de ce diocèse perdure, malgré les années qui passent… Les petites graines de moutarde vont pousser.
 
Françoise & Michel S.
10-03-2018
ImageTrès chers amis, c’est avec beaucoup de tristesse que nous avons lu l’annonce de la mort du Père Gérard Verdier dont l’enthousiasme, la générosité et la vie au service d’une Église pauvre, au service des pauvres, faisaient notre admiration. Il reste un modèle pour nos églises. Nous nous unirons à la prière de tous ceux et celles qui pourront venir prier mardi au Missions Étrangères. Nous confierons notre « petite » mission d’Amazonie à la prière de la communauté cistercienne de Notre Dame du Val d’Igny où nous serons pour les fêtes de la Toussaint. Mais nous demanderons aussi au Père Verdier de continuer à veiller sur ce qu’il a contribué à faire vivre et à développer après ses prédécesseurs. Nul doute que parmi les saints anonymes que nous fêterons, il n’y ait le Père Gérard ! Puisse-t-il auprès du Seigneur, bénir l’avenir de notre Mission et tous ceux pour qui elle est chère.
 
Brigitte G.
10-03-2018
ImageBon et fidèle Serviteur de Dieu, « tout est accompli ». Vous m’apprenez que le Seigneur vient d’accueillir notre frère, qui vient de rejoindre son ami du Pont de Lodi, le Père Sylvain. Depuis si longtemps que nous portons dans notre cœur ce petit bout de terre d’Amazonie, nous aimions la Mission du Père Gérard. Aujourd’hui, à notre tristesse nous unissons nos Mercis, qu’ils soient semence de Foi et d’Espérance
 
Michel R., pasteur retraité
10-03-2018
ImageC’est une nouvelle qui nous touche tous et nous unit dans l’affection et d’abord dans la louange à Dieu pour ce don si merveilleux que Gérard Verdier a représenté et incarné par son ministère. Par lui Gérard, Dieu nous a fait aimer cette Mission de l’Église au Rondônia. En particulier, pour moi, depuis 1963, le temps de nos repas souvent ensemble au restaurant médico-social universitaire à Paris, durant un an et demi…, 54 années de grande amitié œcuménique ! Je garde un merveilleux souvenir de mon séjour dans le diocèse de Guajará-Mirim, il y a 20 ans, un programme de visites passionnantes préparé par Gérard Verdier pour moi, qui ne connaissais la Mission de Guajará, que par la Lettre d’Amazonie, dès les premiers numéros tapés à la machine en 1963 par le Père Sylvain Dourel… Je prie Dieu avec reconnaissance à cause de ce grand frère en Christ. À Dieu seul la gloire.
 
M. & Mme T – 44200 Nantes
05-11-2017
ImageC’est toujours avec beaucoup de plaisir que je prends connaissance de Lettre d’Amazonie. Je la relis même plusieurs fois. J’ai beaucoup aimé dans ce numéro 219 le petit clin d’œil aux germanophiles de la page 11. Mon père avait l’habitude de déclamer en allemand un poème de Goethe : Le roi des Aulnes, et moi j’aurais voulu faire de l’allemand en classe, mais on m’a forcé à faire de l’espagnol à la place, ce qui ne m’a jamais servi à rien ! Merci également pour cette belle carte du diocèse. Ce numéro 219 est aussi réussi que les autres, ce qui n’est pas peu dire ! Je souhaite qu’il suscite de nombreux dons. Amitiés à toute l’équipe.
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 31 - 36 sur 402
© Lettre d’Amazonie – 1 rue du Pont de Lodi – 75006 Paris – Tous droits réservés – Création : Caractère B.