Le père Anilson Version imprimable Suggérer par mail
10-03-2018
Image
Ordonné prêtre il y a plus d’un an, Anilson 37 ans, a gardé sa joie de vivre, un grand sens de l’humour et tout son enthousiasme. Il a d’abord exercé son ministère à Cerejeiras puis début 2017 est venu à Guajará où il a été nommé vicaire de la cathédrale. Anilson qualifie toute cette époque de « féconde », ­célébrant les sacrements, participant à la fête du Divino, heureux de l’expérience de dimension humaine vécue entre les prêtres et les fidèles. Anilson va partir en tant que curé de Sao Francisco do Guaporé qui comporte 42 communautés. Cela lui fait un peu peur (surtout la partie administrative !) mais il reste confiant. Il éprouve un immense sentiment de gratitude à l’égard de Dieu, de dom Benedito, du diocèse, de Lettre d’Amazonie.

Des moments forts ?

Les échanges avec dom Geraldo. Il a beaucoup appris de lui. Souvent Anilson l’a cherché pour l’emmener concélébrer à la cathédrale et au retour ils prenaient une soupe tous les deux au réfectoire ou alors, ils allaient avec le père Renato, au petit restaurant du coin, boire une bière et manger une saltenha (beignet de légumes et de petits morceaux de viande) dont le père Gérard était friand.
 
< Précédent   Suivant >
© Lettre d’Amazonie – 1 rue du Pont de Lodi – 75006 Paris – Tous droits réservés – Création : Caractère B.