Les nouvelles du diocèse
La Radio Educadora Version imprimable Suggérer par mail
29-10-2016
En début d´année la libération du passage des radio AM en FM par le Ministère des communications était imminente, quelques radios avaient même été autorisées à fonctionner. Mais depuis, suite au processus de mise à l´écart du gouvernement de la présidente Dilma, la migration est gelée. Pourtant, grande a été la joie (et la fierté !) de l’équipe de la Radio de recevoir un message d’un auditeur finlandais (habitant près de Helsinki), Jyrki Hytönen, amateur des radios étrangères, écoutant la Radio depuis 1995 (ondes courtes) : il l’avait entendue à Brasilia. Travaillant à l’institut des ressources naturelles de la Finlande, il se dit passionné de faune et de flore, aimant marcher dans la forêt, allumer des feux de camp, cueillir des champignons, écouter les nouvelles de Guajará !
 
Le Despertar - Atelier de couture Version imprimable Suggérer par mail
29-10-2016
Image
Comme annoncé dans les Lettres précédentes, le Despertar a rouvert un atelier de couture le 18 juillet 2016. Il fonctionne le matin et l’après-midi et accueille aussi bien des adolescents que des adultes, en majorité des mamans, tous enthousiastes et désireux d’apprendre. À ce jour le Despertar compte 270  élèves.
 
Père Gérard, et 51 ans plus tard ? Version imprimable Suggérer par mail
21-05-2016

 
Le Despertar reconnu comme association philanthropique Version imprimable Suggérer par mail
21-05-2016
Image
Au Despertar au cours de mécanique motos.
Enfin ! Après des années d’attente, le Despertar vient d’être reconnu association d’œuvre philanthropique par le ministère des actions sociales. C’est un grand soulagement car cette prérogative va permettre d’économiser les charges sociales des employés. De plus, le Despertar doit être la seule association de Guajará à bénéficier de ce statut. Cette attribution est un encouragement pour l’équipe tout entière, sans parler du diocèse qui le soutient !

Le cours de mécanique motos

Il fonctionne comme annoncé et est suivi assidûment tant par les garçons que par les filles.
 
Quatre nouveaux séminaristes Version imprimable Suggérer par mail
21-05-2016
Image
Le père Osmar (au centre) avec les 4 jeunes séminaristes.
Ils sont 4 jeunes étudiants candidats à la prêtrise à être entrés en début d’année au petit séminaire Saint Maximilien Kolbe : Alef Lima Araujo et Fabiano do Carmo (Guajará-Mirim), Gustavo Orlandin (Colorado do Oeste) et José Eugênio (Humaitá).

Une messe d’accueil et d’action de grâces

Une messe d’accueil a été célébrée en la chapelle du séminaire à cette occasion, présidée par le père Osmar Ferreira, recteur du séminaire et concélébrée par quelques prêtres des paroisses alentour : Raymondo Batista, Edmilson Pereira et Sebastian Vadakumpadan. Étaient également présents les représentants des pastorales, enseignants et employés du séminaire, ainsi que les religieuses des congrégations de Saint-Charles, de Notre Dame du Calvaire et de l’Immaculée Conception.

Message du père Osmar

Ce furent de très beaux moments de réflexion et de partage dans la reconnaissance de tout ce qui a été réalisé grâce aux bienfaiteurs, enseignants, collaborateurs. Tous unis dans la prière pour davantage de vocations sacerdotales et religieuses. Nous avons rendu grâce pour les évêques qui ont lutté pour la formation du clergé local de ce diocèse, les séminaristes qui ont transité par cette maison de formation et qui continuent à Porto Velho. Nous n’avons oublié ni eux qui sont partis ; ni leurs familles. Nous avons eu une pensée particulière pour tous ceux qui en France font de grands efforts pour aider le diocèse. Que Dieu soit loué et que par l’intercession de notre Dame du Seringueiro et Saint Maximilien Kolbe, soient bénies toutes les vocations, toutes les familles et toute la Mission. Avec joie et humilité, amour et confiance.

 
Le Despertar revit ! Version imprimable Suggérer par mail
20-02-2016
Image
Dom Benedito signe une convention de stage à Ronaldo (du Despertar) dans le cadre de sa formation.
En 2015, le Despertar comptait 193 enfants et adolescents répartis par demi-journées 13 petits délinquants entre 13 et 17 ans accueillis là dans le cadre de mesures socio-éducatives.

En 2015

Le Centre Despertar avait réparti ses activités en trois sections.
– L’occupationnel avec 3 ateliers d’artisanat : l’un pour les 8-11 ans ; l’autre pour les 12-13 ans ; un autre pour les 13-14 ans incluant un atelier informatique.
– L’horticulture pour les 15 à 20 ans avec vente des récoltes dans la rue.
– Le secrétariat administratif destiné aux 15-20 ans.

En 2016

Les mêmes ateliers pour les enfants et deux nouveaux pour les plus grands :
– celui de mécanique motos qui ouvrira au mois de février ;
– celui de couture envisagé au courant du trimestre. Il est prévu d’accueillir aussi dans cet atelier les mamans d’enfants fréquentant le Despertar, leur donnant ainsi la possibilité d’un métier futur.
La mise en place de ces deux cours peut se réaliser grâce à de généreux et fidèles amis de la Mission.
 
Une cathédrale flambant neuve Version imprimable Suggérer par mail
20-02-2016
Fin novembre 2015, la cathédrale était toujours en chantier mais sa réouverture restait prévue pour le 8 décembre, fête patronale.
Image
La cathédrale comble !
Et elle eut bien lieu après que Dom Benedito ait stimulé, par une fejoada faite maison, le groupe des 40 bénévoles qui s’activa sans relâche pendant deux jours. Le jour J une procession dans le quartier avec la statue de Notre Dame précéda l’ouverture solennelle de la Porte de la Miséricorde par Dom Benedito et le père Gérard ; et c’est au son entraînant des guitares électriques, d’une batterie et d’un saxophone que les fidèles pénétrèrent dans leur cathédrale toute pimpante et vite comble… Magnifique célébration que rien ne perturba, pas même les deux pannes électriques qui la plongèrent pendant plusieurs minutes dans la plus totale obscurité ! Avant la bén édiction finale une jolie saynète mima Marie apparaissant à un extracteur de caoutchouc, et un petit diaporama relata les principales figures de la cathédrale : Dom Rey (le constructeur), Dom Roberto son successeur, le père Gérard. Des tables ayant été dressées sur la place, les gens s’attablèrent à la sortie de la messe, après avoir acheté qui du riz, du poisson, des saltenas (chaussons fourrés de viande et de petits pois), préparés par des paroissiens. La fête se prolongea tard dans la nuit avec d’abord un concert donné par des militaires en uniforme (le cercle militaire se trouve juste en face de la cathédrale), puis par un orchestre mandaté pour l’occasion. Et bien sûr, les célébrations de Noël se déroulèrent comme il se doit, de la façon la plus festive qui soit, avec une chorale d’adorables enfants père Noël !
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

© Lettre d’Amazonie – 1 rue du Pont de Lodi – 75006 Paris – Tous droits réservés – Création : Caractère B.