Les nouvelles du diocèse
Arrivée de Dom Benedito à Guajará Version imprimable Suggérer par mail
10-11-2011
État de grâce et de bonheur, c’est ce que vit la Mission depuis l’ordination épiscopale de son évêque coadjuteur, Dom Benedito Araújo. Guajará lui réserva un accueil triomphal tout de chaleur et d’amitié.
Image
Dom Benedito vient de recevoir le drapeau de la ville de Guajará
À l’entrée de la ville (6 km) des centaines de bicyclettes, motos et voitures attendaient le nouvel évêque accompagné d’une dizaine de prêtres et de laïcs. Tous suivirent ensuite en procession le convoi officiel mené par Dom Benedito. Celui-ci avait pris place dans une voiture décapotable, joliment décorée pour l’occasion et prêtée par la Doutora Marcia Gusmão, pédiatre de l’Hôpital Bom Pastor. Le long du parcours, des groupes compacts agitaient des petits drapeaux blancs (symbole de la paix) au cri de « Viva Dom Benedito » qui s’arrêtait de temps à autre pour un premier petit bain de foule. Sur la place, devant le diocèse, le peuple était là : tous les prêtres et les religieuses de Guajará-Mirim et de Nova Mamoré, les évangéliques représentés par leur pasteur président, et les représentants des différentes associations… Une foule… la même qui se retrouva lors de la première messe pontificale dans la cathédrale de Guajará-Mirim.

Les autorités

Image
À la chapelle du séminaire Maximilien Kolbe : Dom Benedito, Dom Geraldo et le père Manoel (directeur du séminaire) entourés par, de gauche à droite, les séminaristes Hélio, Elielton, Jesiel, Josiel, Wanderlei
Le maire de la ville, Sr Atalíbio Pegorini, prit le premier la parole au nom des autorités civiles. En signe de bienvenue il offrit à Dom Benedito le drapeau de la ville que celui-ci baisa respectueusement. Le lieutenant-colonel Rui Vaz Barbosa, représentant les forces de sécurité publiques, salua à son tour le nouvel évêque coadjuteur. Le procureur de la république, représentant les autorités judiciaires, Dr Dandy Leite Borges, citoyen de l’État du Maranhão, dit sa fierté de voir un fils de ce même État assumer la direction du diocèse de Guajará-Mirim. Mais iI ajouta aussitôt, sans rire, que le peuple de Guajará-Mirim attendait que Dom Geraldo continue à servir la communauté pendant 30 ans encore ! L’archevêque de São Luiz do Maranhão, Dom Belizario da Silva, avoua que, s’il regrettait beaucoup le départ de Dom Benedito de son diocèse où il tenait une si grande place, des liens très forts uniraient dorénavant Guajará-Mirim à São Luis do Maranhão.
 
Ordination sacerdotale de deux prêtres diocésains Version imprimable Suggérer par mail
10-11-2011
Pour la première fois, deux diacres furent ordonnés prêtres dans la même ville, à 10 jours d’intervalle.
Image
Image
Renato et ses parents
Le diacre Renato était ému ce dimanche 17 juillet, avant la cérémonie de son ordination presbytérale dans la belle église Cristo Salvador de Cerejeiras. Il accueillait de nombreux parents et amis venus de Guajará-Mirim, où il fit une partie de ses études ; de Costa Marques, où il passa 6 mois comme diacre ; de Colnizia, dans le Mato Grosso (plus de 2 000 km de Cerejerias), où habite maintenant toute sa famille. Le curé, Père Adão et la communauté locale avaient préparé cette ordination avec une ferveur et un enthousiasme impressionnants. Après l’ordination, un churrasco réunit 2 500 personnes autour de leur nouveau prêtre rayonnant : le Padre Renato.

ImageLe 27 juillet ce fut au tour du diacre Raimundo d’être ordonné dans sa paroisse de Seringueiras. Le Père Luis Llamas inaugurait à cette occasion un beau gymnase couvert qui contint une foule serrée.
Image
Dom Geraldo, Raimondo, Dom Benedito
La cérémonie fut particulièrement émouvante, avec la présence des parents de Raimundo, dont la maman évangélique de l’Assemblée de Dieu. Son fils, très ému, la remercia chaleureusement d’avoir toujours respecté sa vocation et de l’avoir encouragé à suivre l’appel de Dieu. Le Père Gérard dans son homélie cita le supérieur du Grand Séminaire de Théologie où étudia Raimundo, faisant référence à la simplicité du jeune prêtre, son « seul désir de servir, d’attirer les autres non pas pour sa petite personne, mais uniquement pour le Christ et son Église, avec un grand amour de la pauvreté et des plus petits ». Comme après l’ordination du Père Renato, la communauté de Seringueiras offrit un barbecue à tous les participants. Le Padre Raimundo, se fit tout à tous, dans une joie tant contenue que profonde.
 
Une grande manifestation écologique Version imprimable Suggérer par mail
10-11-2011
Elle se déroula au bord du Rio Mamoré, dans le district du Iata (20 km de Guajará), là où Dom Rey éleva avec son neveu, le Père Armand-Joseph Rey, une belle petite église.
Image
Une centaine d'indiens
Pèlerinage-manifestation pour la défense de la terre et des eaux, avec la participation de plus de 3 000 personnes, venues de tout l’État du Rondônia. Parmi elles, quatre évêques (Dom Geraldo et Dom Benedito de Guajará ; Dom Bruno et Dom Antonio Possamai de Ji Parana), deux pasteurs luthériens (Le Pasteur Amaury Magedanz, de Cacoal et le pasteur Alan Schulgasse, de Porto Velho), 20 prêtres, 50 religieuses, 20 séminaristes et 3 000 laïcs très engagés dans les communautés et les mouvements sociaux.

Dans la ferveur et l’harmonie

Faute de sono tombée en panne, les pèlerins, se mirent à chanter spontanément, par groupes, dans la ferveur et l’harmonie, les chants entraînants du livret du 9e pèlerinage de la Terre et des Eaux. Dom Geraldo accueillit officiellement les pèlerins et présenta son nouvel évêque coadjuteur Dom Benedito Araújo qui, d’une voix puissante transmit à la foule, un message vibrant se terminant par : « Je suis avec vous pour apprendre et pour servir ! »
Image
Dans une grande ferveur
Une centaine d’indiens, avec arcs, flèches, et tambours exécutèrent leurs danses accompagnées de chants, imprégnés de spiritualité amérindienne. Les discours d’Eva Kanoe et du chaman Karipuna furent remarqués. Ils rappelèrent que, depuis des millénaires, les indiens étaient les conservateurs et protecteurs des forêts aujourd’hui abattues et des rivières polluées par les « Blancs ». Tous revendiquèrent la protection de leurs terres et des eaux.

Pour une vie en plénitude

Bien sûr, il fut question des barrages et de leur impact : déplacement des riverains non indemnisés, inquiétude des habitants de la région à la perspective de la montée des eaux provoquée par les barrages et des inondations de grandes zones de forêt, répercussion engendrée sur l’environnement.
Les discours et la célébration eucharistique furent axés sur l’homme blessé par les injustices de la société, le péril de la nature, cette nature créée par Dieu qui souhaite que tous « aient la vie et une vie en plénitude. »
 
Ils avaient fait plus de 1000 km pour participer à l’assemblée diocésaine ! Version imprimable Suggérer par mail
28-10-2011

Image
Voilà ce qu’en dit le père Gérard : « Je viens de faire les adieux aux passagers des deux bus qui repartent vers Colorado (1200 km) et Costa Marques (1000 km). Ils ont passé 4 jours avec nous (du 18 au 21 octobre 2011) pour notre assemblée générale diocésaine. En tout, avec les délégués de la région de Guajará et Nova Mamoré, ça faisait 150 participants. L´assemblée a été préparée de longue date par une équipe de prêtres, religieuses et laïcs, si bien que tous étaient prêts pour une bonne réflexion sur les priorités diocésaines : la famille, la formation des laïcs, les jeunes et la participation économique des communautés aux dépenses des paroisses. Dom Benedito a été présenté à tous ceux qui ne le connaissaient pas. Je lui ai laissé la priorité dans les discussions, car c´était une occasion unique pour lui de se mesurer avec son peuple venu de tous les coins du diocèse. Et tout le monde en a été très satisfait. Je peux donc lui passer la barre en toute tranquillité. Évidemment, ça n’a pas été de tout repos. Mais le résultat des travaux, les magnifiques célébrations et la convivialité joyeuse de tous en valurent la peine… »

 
Dom Benedito parmi les siens Version imprimable Suggérer par mail
31-08-2011
Image
Après l’accueil triomphal reçu à son arrivée à Guajará le 4 juillet, l’évèque coadjuteur du Diocèse Dom Benedito Araujo, a fait ses premières rencontres, accompagné par le Père Gérard à qui il succédera en décembre. Il a ainsi pris contact avec Pedro Azemar, directeur du Despertar, rencontré les séminaristes au séminaire Maximilien Kolbe, participé à une sortie avec les prêtres de la région de Guajará.
 
Pro Saude prend en charge l’Hôpital Bom Pasteur dans le Rondônia Version imprimable Suggérer par mail
31-08-2011
Image
Dom Gérard et Paulo Mergulhão
Depuis le mois d’avril, Pro Saude gère l’Hôpital Bom Pasteur de Guajará-Mirim au Rondônia, cédé par la Mitre Diocésaine de Guajará-Mirim. L’accord de transferts a été signé le 27 avril par l’Évêque de Guajará-Mirim, Dom Geraldo Verdier et par la direction de Pro Saude représentée par son président Paulo Mergulhão, le directeur du développement Sergio Fausto et le Directeur Walter Souza Pinto ainsi que l’administratrice de l’hôpital Ana Paula de Lima Carvalho et la secrétaire de santé de la municipalité Denize Marques de Azevedo. L’hôpital Bom Pasteur a été fondé en mai 1963 et possède 70 lits destinés prioritairement à la prise en charge SUS (sécurité sociale). En plus, l’établissement prend en charge les communautés indiennes de la région qui ont ainsi un accès gratuit aux services de santé public.
Paru dans leur journal officiel.
 
Du nouveau au Centre Professionnel Version imprimable Suggérer par mail
31-08-2011
Image
Le Despertar est éloigné du centre ville (5 km). Afin de favoriser l’inscription à ses cours, une des salles de la Radio Educadora (plus centralisée) a été aménagée à cet effet… Un diplôme d’électricité en bâtiment vient d’être décerné à 20 militaires. Cette formation spécifique a eu pour but de recycler les militaires souhaitant quitter l’armée, afin de leur permettre d’accéder au monde du travail diplôme en poche.
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

© Lettre d’Amazonie – 1 rue du Pont de Lodi – 75006 Paris – Tous droits réservés – Création : Caractère B.