Notre Dame de Guadalupe Version imprimable Suggérer par mail
21-05-2016
Elle a fait parler d’elle lors du voyage du pape François au Mexique ; une chapelle lui est consacrée à Notre Dame de Paris ; une photo la représentant trône au réfectoire de Guajará ; l’Amérique Latine tout entière lui voue une grande dévotion et Mexico voit défiler chaque année des millions de pèlerins en sa basilique. Son histoire se situe dans le contexte d’une civilisation aztèque où l’évangélisation avançait à grand pas. Les rites macabres auxquels on se pliait pour contenter des idoles assoiffées de sang et dont les pauvres gens subissaient le lourd fardeau, disparurent face au christianisme apporté par les missionnaires espagnols ; il fut comme un baume au cœur pour tous.

Notre Dame de Guadalupe
Notre Dame de Guadalupe
Notre-Dame de Guadalupe est le nom donné à la Vierge Marie lors de son apparition en 1531 à Juan Diego, paysan indien du Mexique, illettré, baptisé depuis peu.

Des roses et un portrait

Se présentant comme la mère de Dieu, elle lui apparut à plusieurs reprises et demanda qu’une chapelle soit construite sur le lieu même de l’apparition là où des roses parfumées venaient d’éclore sur les roches arides, en pleine saison sèche à plus de 2 000 m d’altitude. Ce furent ces fleurs ramenées à l’évêque de Mexico d’abord incrédule, qui finirent par le convaincre de la véracité de la demande de la Vierge ; de même que le poncho (tilma) en fibres de cactus de l’indien, sur lequel s’était imprimé un portrait de Marie vêtue d’une robe rose ornée de motifs indigènes et d’une cape bleue étoilée d’où sortaient des rayons de lumière : image qui ne disparut jamais.

Une statue près de la rivière Guadalupe (Espagne)

Au VIe siècle, selon un récit légendaire, saint Grégoire le Grand aurait donné à saint Léandre, archevêque de Séville, une statue de la Vierge. Lors de l’invasion musulmane à la fin du VIIe siècle, des fidèles cachèrent cette statue dans une grotte le long de la rivière Guadalupe, avec une lettre expliquant comment cette statue avait été envoyée de Rome à saint Léandre. Au XIIIe siècle, après la Reconquista, un vacher à la recherche d’une vache égarée, tomba sur cette grotte et « vit » la Vierge lui indiquer la présence de la statue. Une église fut érigée sur le lieu et un pèlerinage régional organisé. En mémoire de cette apparition, l’église construite à Mexico reçut également le nom de Notre Dame de Guadalupe.

Notre Dame de Guadalupe

La Vierge de Guadalupe (encore appelée morevita, Vierge brune) est la sainte patronne de la ville de Mexico depuis 1737, et celle du Mexique depuis 1895. En 1951 Pie XII la nomma patronne de l’Amérique latine. En 2000 Jean-Paul II la désigna « reine du Mexique et impératrice des Amériques ». Lors de son voyage au Mexique, en mars 2012, le pape Benoît XVI cita à plusieurs reprises la Vierge de Guadalupe, l’élément fondateur et fédérateur de l’identité mexicaine et sud-américaine. À Mexico le pape François célébra une messe solennelle en février dernier et resta ensuite un long moment seul, en silence, face à elle, Marie. Le sanctuaire marial de Mexico est le second lieu de dévotion catholique le plus visité après le Vatican. Il existe d’autres basiliques dédiées à la Vierge de Guadalupe, notamment en Argentine et au Salvador. Chaque année, le 12 décembre de nombreuses célébrations sont organisées dans le monde entier, y compris à Notre Dame de Paris !
 
< Précédent   Suivant >
© Lettre d’Amazonie – 1 rue du Pont de Lodi – 75006 Paris – Tous droits réservés – Création : Caractère B.