Sommaire du numéro 186 Version imprimable Suggérer par mail
28-02-2009

Le numéro 186
Le père Isidoro José Moro

Un précieux collaborateur, un frère, un ami.

Le cupuaçu, plante biopiratée

La biopiraterie fait l’objet de nombreux dossiers. Lettre d’Amazonie a publié dans la Lettre N° 167 un article sur l’ayahuasca, plante amazonienne aux vertus médicinales reconnues, piratée par un Californien, commercialisée par les États-Unis, brevet US à l’appui ! Cette pratique est loin de disparaître puisque prometteuse d’un enrichissement considérable pour les prédateurs. Il importe donc de montrer, sans se lasser, la diversité des produits ainsi dérobés aux droits légitimes des peuples indigènes et, tout simplement, de l’humanité. On trouvera ci-dessous quelques éléments concernant les tentatives de possession, par brevet interposé, d’une autre plante amazonienne, et cette fois-ci par une entreprise japonaise. Lire la suite…

Là où la Providence nous conduit

Le hasard n’existe pas : il y a 31 ans j’accompagnais des collègues au fin fond du Brésil. Là, j’apprenais l’existence de Lettre d’Amazonie et de son fondateur, un prêtre basé à Paris, le Père Sylvain Dourel. Lire la suite…

Retour à Cerejeiras (2e partie) - Rencontres

Dans la lettre 185 nous avons publié la première partie du témoignage de Laurent Barthez qui, il y a 20 ans avait travaillé dans le Sud du diocèse en tant qu’ingénieur agricole, et y était revenu l’an dernier avec sa famille. Voici la fin de son récit. Lire la suite…

Abonnez-vous à Lettre d'Amazonie
 
< Précédent   Suivant >
© Lettre d’Amazonie – 1 rue du Pont de Lodi – 75006 Paris – Tous droits réservés – Création : Caractère B.