Rapport moral 2015 Version imprimable Suggérer par mail
31-10-2016
Assemblée générale de l’Association « Lettre d’Amazonie » juin 2016.

Le Père Gérard Verdier.
Le Père Gérard Verdier.
Malgré un climat politiquement et économiquement délétère, grâce à la cohésion de l´équipe d´administration dirigée par l´évêque Dom Benedito Araújo, par son administrateur, le volontaire français Régis Herbel, et grâce à l´aide constante et efficace de l´Association française Lettre d´Amazonie, dont la directrice Mady Huntzinger, ne ménage pas ses efforts pour soutenir les œuvres du diocèse brésilien, nous avons pu mener à bien le fonctionnent et l´avancée de tous nos engagements.


La cathédrale

Grâce à l'Appel fait dans Lettre d'Amazonie (n° 206) la majorité des travaux de la cathédrale sont terminés (réfection du toit, du plafond, rénovation de la partie électrique, peinture extérieure et intérieure, restauration des statues et peinture du chœur, de même que la mise en place du système d'alarme). Seule manque la sonorisation.

Les œuvres sociales

Le Centre professionnel Despertar pour enfants et adolescents (225)
Il a été créé il y a 25 ans. En février 2016 il a été reconnu œuvre philanthropique par le Gouvernement Fédéral.
Cela fait des années que nous essayons en vain d´obtenir cette reconnaissance de philanthropie que l´Hôpital Bom Pastor, créé par la Mission, n’a jamais obtenue ! Cela signifie que nous pouvons désormais économiser la majorité des charges sociales patronales du Despertar.
À ce jour le Despertar compte :
– un cours de mécanique motos – 40 élèves
– un cours de secrétariat administratif – 46 élèves
– un cours d'horticulture (matin) – 10 élèves
– trois ateliers d'artisanat – 129 enfants
NB : un nouveau cours professionnel de coupe et couture ouvrira en juillet 2016, avec 40 élèves de prévus (20 le matin et 20 l’après-midi). Pourront s'y joindre les mamans volontaires.

La Radio Educadora AM 1260 khz
Le 18 novembre 2015 nous avons fêté les 50 ans de la Radio Educadora, par une fête populaire qui mobilisa toute la ville de Guajará-Mirim. (Lettre d’Amazonie n º213). Grâce à un don exceptionnel en début d'année, Lettre d'Amazonie peut financer tous les appareils nécessitant la migration des ondes moyennes (AM) à la fréquence modulée (FM).
Réduite jusqu'ici avec nos ondes moyennes, l'audience de la Radio atteindra un rayonnement bien plus vaste avec une meilleure qualité de son, ce qui facilitera son indépendance financière (notre radio restant encore trop dépendante de Lettre d'Amazonie).

Les pastorales sociales

Reconstruction des maisons inondées du faubourg du Triangle dévasté par les inondations de 2014. (Lettre d’Amazonie n° 209). Et Il y en a toujours à reconstruire...

La pastorale des migrants
Pour le moment elle résout les problèmes de documents des Boliviens sans papiers, qui ont décidé de vivre au Brésil. Dom Benedito envisage une ouverture sociale plus grande qui se fera au sein d'une équipe.

La pastorale des prisons
La Pastorale carcérale visite chaque semaine les prisonniers (en augmentation à cause du trafic de drogue croissant). Elle accompagne leur santé, fournit du matériel pour les travaux manufacturés et vendus à l´extérieur de la prison.

Le CIMI
(commission indigéniste missionnaire)
Il accueille les Indiens de passage qui viennent aussi consulter le Dr Gilles. Les agents du CIMI (4) visitent les villages indiens, articulent les assemblées des Indiens et défendent leurs droits et leurs terres.

Le ministère pastoral

Les prêtres
Actuellement au nombre de 20, ils desservent les 90.000 km2 du diocèse de Guajará-Mirim

Les diacres permanents
Ils étaient au nombre de 6 et ont vu leur nombre passer à 11 aujourd'hui

Les religieuses
Elles sont au nombre de 28 de diverses Congrégations engagées dans les diverses pastorales diocésaines entre autres celle de la santé, de la prisons, de la jeunesse,

Les futurs prêtres
Au grand séminaire de Porto Velho : 6 séminaristes
Au séminaire Maximilien Kolbe de Guajara : 2 candidats à la prêtrise,

Les dépenses d´entretien des séminaristes reposent entièrement sur le budget du diocèse de Guajará-Mirim dont une partie par le biais de Lettre d'Amazonie.

 
< Précédent   Suivant >
© Lettre d’Amazonie – 1 rue du Pont de Lodi – 75006 Paris – Tous droits réservés – Création : Caractère B.