Les pastorales

Les  communautés chrétiennes réfléchissent sur leur vie à partir de la Parole de Dieu. De là naissent les « pastorales ». La Mission compte ainsi 9 pastorales, autant d’actions conséquentes qui aident les pauvres à s’organiser et agir.




Pastorale de la Terre (CPT) Version imprimable Suggérer par mail
Pour la défense des Sans Terre et des migrants dans une région dominée par les grands propriétaires terriens, envahie par la culture intensive du soja, de la canne à sucre et de ce que l’on appelle l’agronégoce, et affectée par les grands projets tels barrages et usines électriques.
Les défenseurs des petits agriculteurs sont souvent menacés de mort. Elle comporte un prêtre et dix laïcs leaders de communautés pour une population rurale de 100 000 habitants.
 
Pastorale Indigéniste Missionnaire (CIMI) Version imprimable Suggérer par mail
Pastorale Indigéniste Missionnaire
Une partie de l'équipe du CIMI
Pour la défense des Indiens, et de leur patrimoine. Les tribus indiennes possédaient de nombreuses terres ancestrales qui leur ont été enlevées ou dont ils ont été chassés par de grands propriétaires terriens ou « fazendeiros », par les « seringueiros » ( extracteurs de caoutchouc), les chercheurs d’or… Ils luttent pour conserver ce qu’il en reste et comptent sur le soutien de l’Église à travers le CIMI, dont bien des membres sont aussi menacés dans leur vie.
Acteurs : un médecin français (Dr Gilles de Catheu), un prêtre, deux religieuses, deux volontaires féminines…
Population concernée sur le diocèse : 4 500 indigènes.
 
Pastorale de l’Éducation Version imprimable Suggérer par mail
Elle fonctionne dans les collèges d’enseignement public, se penche sur les problèmes rencontrés (absentéisme, drogue, difficulté d’achat de matériel pour les plus pauvres). Elle organise des cours d’enseignement religieux œcuméniques dans les établissements scolaires et des célébrations religieuses dans les diverses paroisses animées par élèves et professeurs.
Une équipe œcuménique formée d’une Religieuse et de huit professeurs du public de diverses églises, se réunit tous les mois avec les professeurs qui le désirent. Population scolaire : 11 000 élèves.
 
Pastorale de la Santé Version imprimable Suggérer par mail
Pastorale de la Santé
Prévention des maladies par l’apprentissage d’une bonne hygiène de vie (nourriture) et l’aide de plantes médicinales locales ; accompagnement des maladies chroniques par la médecine populaire, en lien bien sûr avec la médecine allopathique.
Acteurs : chaque paroisse a son point de pastorale de la santé maintenu par des religieuses ou des agents de santé bénévoles. Population du diocèse : 220 000 habitants.
 
Pastorale de l'Enfance Version imprimable Suggérer par mail
Accompagnement des futures mamans, des petits (de la naissance à 4 ans), pour pallier leur sous-alimentation, prévenir et soigner leurs maladies.
Acteurs : un secrétariat diocésain avec une responsable contractée à temps complet, 514 volontaires ayant reçu une formation ciblée et 600 volontaires sans formation particulière mais disponibles… Public : tous les enfants du diocèse de 22 000 habitants sur 90.000km2.
 
Pastorale Carcérale Version imprimable Suggérer par mail
La prison des hommes
La prison des hommes
Une équipe formée d’une religieuse et de sept laïcs volontaires visite  régulièrement les prisons, et porte une attention particulière aux besoins des détenus et à leurs revendications. Elle est en contact régulier avec les familles, les autorités carcérales et judiciaires et d’éducation (primaire et secondaire) dans les prisons…
Population des 3 prisons : 400 détenus.
 
Pastorale des Droits de l'Homme Version imprimable Suggérer par mail
Elle reçoit les plaintes d’atteinte aux Droits de l’Homme, oriente les victimes, et selon les cas, se manifeste auprès des autorités compétentes et aussi dans la Presse. En font partie l’évêque et l’équipe de la Pastorale Carcérale. Population urbaine de 45 000 habitants.
 
Pastorale des Migrants Version imprimable Suggérer par mail
Pastorale des Migrants
Accueil des étrangers et aide à l'obtention des documents exigés par le Brésil (il y a beaucoup de Boliviens...) et défense de leurs droits de résidents dans ce pays ; accompagnement culturel et spirituel de leur communauté.
Acteurs : secrétariat diocésain avec une responsable coordinatrice contractée à mi-temps.
Population bolivienne de la ville : 8 000 habitants dont 3 500 habitants résidant légalement en ville. Les autres sont clandestins…
 
Pastorale des Anciens Version imprimable Suggérer par mail
Née du constat du grand abandon dans lequel se trouvaient les personnes âgées, vivant seules ou ignorées dans leur propre famille. Son développement a été rapide et ses résultats très positifs aux plans de la santé, de la vie communautaire et affective. La Pastorale des Anciens rend régulièrement visite aux personnes âgées de la Maison São Vicente de Paulo (Casa dos anciãos).
Un laïc brésilien ayant suivi une formation spéciale dans le Sud du pays, a formé 180 volontaires qui travaillent dans 9 paroisses sur 13 du diocèse. On évalue à 30 000 environ, le nombre d’anciens de notre Mission.
 
© Lettre d’Amazonie – 1 rue du Pont de Lodi – 75006 Paris – Tous droits réservés – Création : Caractère B.