Aprender para crescer (Le Despertar)
03-04-2019
Apprendre pour grandir, telle a été la devise du Despertar, restée actuelle jusqu’à ce jour malgré toutes les tourmentes politiques et sociales qui secouent la ville, l’état, le gouvernement. Le Despertar est le merveilleux exemple d’une œuvre qui perdure et qui mérite tout notre soutien. Malheureusement, faute de place, il n’est pas possible dans cette revue de témoigner par des exemples concrets, humains, de tout l’impact qu’a ce Centre dans la vie de ceux qui y ont passé. La revue d’été le fera longuement. Simplement, en attendant, pour mémoire, quelques chiffres donnés par Sœur Fatima, directrice du Despertar, en décembre 2018, et qui déjà, parleront d’eux-mêmes.
Image
Seize professeurs et employés font partie de l’équipe du Despertar. 300 enfants et ados participent aux cours (5) et ateliers (5).

Les cours

Ils ont pour objectif de préparer ces adolescents et jeunes adultes au monde du travail en complétant leur éducation scolaire, en leur apprenant la rigueur, le sens des responsabilités, du travail collectif. Les cours dits « professionnels » (moto, couture, secrétariat, bicyclette, soutien scolaire) continuent à être enseignés par demi-journée.

Les ateliers

Ils proposent à des enfants issus de milieux défavorisés, venant de familles éclatées, des activités socio-éducatives adaptées à leur âge. Ainsi les jeunes enfants (7-9 ans) bénéficient d’activités essentiellement ludiques (surtout des jeux). Ceux fréquentant les ateliers d’artisanat sont regroupés en fonction de leurs habiletés manuelles. Les adolescents qui le souhaitent peuvent se lancer dans l’apprentissage du jardinage. Ces cours n’ont lieu que le matin, l’après-midi il fait trop chaud à l’extérieur.

Coût total de fonctionnement pour l’ensemble des jeunes et adultes (personnel inclus) 110 000 euros.
Soit 400 euros par élève présent 4 heures par jour pendant 1 an.